17 avril 2020

 

Annulation des éditions 2020 du festival d’Aix-en-Provence

et des Chorégies d’Orange

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                             

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

© Christian Dresse

© Marc Ginot

© Marc Ginot

Deux des plus importants festivals d’été de France viennent d’annoncer l’annulation de leur édition 2020 : Aix-en-Provence, le plus prestigieux des festivals français, et les Chorégies d’Orange, le plus ancien.

 

Dans un communiqué, la direction du festival d’Aix a annoncé chercher une solution pour assurer une visibilité du festival, grâce notamment au streaming : « Compte tenu de l'évolution des contraintes sanitaires après le 11 mai, nous étudions les possibilités de proposer, grâce au streaming, une présence du Festival et de ses productions 2020. Nous espérons être en capacité de confirmer cette option le plus tôt possible ».

 

Les Chorégies d’Orange devaient avoir lieu du 19 juin au 1er août (et qui proposaient entre autres événements un Samson et Dalila prometteur) sont elles aussi annulées en raison de la crise sanitaire liée au Covid-19.

Les billets déjà achetés pourront soit être remboursés (à partir du 4 mai), soit être conservés pour l’édition 2021 (selon une formule déjà mise en place par le festival de Bayreuth, lui aussi annulé),  pour les spectacles qui seront de nouveau proposés l'an prochain. Dans une interview donné à nos confrères de France Musique, Jean-Louis Grinda dit avoir la certitude de pouvoir de nouveau programmer Samson et Dalila en ouverture des Chorégies 2021.

 

Autre bonne nouvelle pour ce festival (dont l'équilibre financier est toujours un peu périlleux) et tous les autres festivals de la région : la région Provence-Alpes-Côte d’Azur s’engage à maintenir toutes les subventions votées aux structures culturelles, ainsi qu’à mettre en place un fonds d’aide exceptionnel de 5 millions d’euros pour le secteur.