Giorgio Merighi (20/02/1939 – 12/01/2020) 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Giogio Merighi vient de nous quitter à l’âge de 80 ans. Ce ténor qui s’était essentiellement illustré dans le répertoire italien de la deuxième moitié du XIXe siècle avait commencé sa carrière en 1962 dans le rôle de Riccardo du Bal masqué de Verdi. Deux ans plus tard seulement, il se produisait à la Scala. Il interpréta les rôles du Duc de Mantoue, Don Alvaro (La Force du destin), Alfredo, Manrico, Faust (Mefistofele), Gabriele Adorno, André Chénier, Turiddu, mais acquit surtout une belle notiriété en tant qu'interprète de Puccini : Pinkerton, Cavaradossi, Rodolfo, Des Grieux, Luigi (Il Tabarro) comptaient parmi ses rôles les pluas applaudis.

 

Sa carrière, particulièrement longue (il chantait encore Radamès au Met en 1998), le conduisit sur les plus grandes scènes lyriques du monde (il chanta peu à Paris : on se souvient cependant de ses passages au Palais Garnier dans les années 80, pour Il Tabarro et Madame Butterfly) et lui fit côtoyer les plus grands artistes de l’époque : Birgit Nilsson, Renato Bruson, Piero Cappuccilli, Ileana Cotrubas, Teresa Stratas, Kiri Te Kanawa, Katia Ricciarelli,  Anna Tomowa-Sintow, Placido Domingo,…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous retiendrons de lui le souvenir d'un artiste probe, faisant montre d'une certaine sobriété dans l'interprétation - pas toujours de mise chez ses contemporains dans le répertoire qu'il servit -, et dont la voix, naturellement haut placée, possédait une projection franche et naturelle, rassurante, que bien des ténors actuels pourraient lui envier...,

 

Le disque nous permet notamment de l’entendre en live dans deux raretés : Robert le Diable en version italienne ( au Mai Musical Florentin, dans la production légendaire de 1968 où s’illustrèrent également Boris Christoff et Renata Scotto, Melodram/Opera d'Oro), et Il Reggente de Mercadante (également enregistré au Mai Musical Florentin en 1970, Myto).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Stéphane Lelièvre

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

gallery/giorgio
gallery/roberto
gallery/reggente
gallery/merighi
gallery/merighii

Turandot (1975)

La Forza del destino (1987)