Staatsoper de Hambourg : le plaisir est dans la variété !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La programmation 2020/2021 de la Staatsoper de Hambourg est extrêmement équilibrée et affiche un souci très net  de représenter le répertoire lyrique dans toute sa diversité. Qu’on en juge seulement par les nouvelles productions annoncées : tout y est - ou presque. Seront représentés les répertoires russe (Boris Godounov), allemand (Le Freischütz), français (Manon), italien (Lucia). Ni le répertoire baroque (Agrippina), ni le répertoire léger (La Chauve-Souris) ne sont oubliés, et l’opéra contemporain est représenté par pas moins de trois créations mondiales, dont un opéra à destination de la jeunesse (Fucking Ǻmål, de Samuel Penderbayne). Bravo !

 

La traditionnelle « Semaine de l’opéra italien » aura lieu en mars, avec Lucia di Lammermoor, Cavalleria rusticana, I Pagliacci, La Traviata, Macbeth, L’Élixir d’amour, La Bohème.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Côté musique : Kent Nagano dirigera notamment Le Nez et Boris Godounov, mais on est surtout curieux de découvrir sa lecture du Falstaff verdien… Signalons également la présence des chefs Jonathan Darlington pour Fledermaus et Sébastien Rouland pour Cosi et Manon.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

          Maxim Mironov (Orphée)                 Elsa Dreisig (Manon)                   Jean-François Borras (Pollione)

 

 

Côté voix, la confrontation Julia Lezhneva/ Franco Fagioli dans Agrippina s’annonce particulièrement excitante ! Mais d’autres belle surprises nous attendent : la Manon d’Elsa Dreisig, le Duc de Mantoue d’Enea Scala, l’Orphée de Maxim Mironov, le Pollione de Jean-Français Borras, le Radamès de Gregory Kunde, la Santuzza et la Klytämnestra de Violetta Urmana, la Adina de Danielle de Niese, la Chrysothemis de Jennifer Holloway, le Canio de Roberto Alagna,  la Nedda d’Aleksandra Kurzak,…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                   Aleksandra Kurzak (Nedda)                             Gregory Kunde (Radamès)

 

 

 

 

Les nouvelles productions sont présentées 

 

 

 

 

 

Et l'ensemble de la saison  

 

 

 

Stéphane Lelièvre

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                         

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


           

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

gallery/le docteur miracle 1 (c) michel slomka

© Christian Dresse

© Marc Ginot

© Marc Ginot

gallery/tcherniakov-dmitri--c--doris-spickermann-klaas

À Hambourg, la réalisation scénique est reine. Il n’est pour s’en convaincre qu’à lire la présentation des nouvelles productions, toutes illustrées non pas par un portrait du compositeur, du chef d’orchestre ou de l’interprète principal, mais par une grande photographie du metteur en scène. Le Regietheater règne en maître, avec tantôt des spectacles extrêmement forts, tantôt des expériences plus contestables…  On retrouvera quelques grands noms de la mise en scène actuelle : Barrie Kosky, Christof Loy ou encore Dimitri Tcherniakov.

gallery/dreisig c simon fowler
gallery/3-c-matilde-fassò-crop
gallery/borras_jean-francois_(c)_youness_taoui
gallery/kurzak_aleksandra_(c)_kasia_paskuda
gallery/kunde.gregory.-c--chris-gloag

 © Matilde-Fassò

© Simon Fowler

© Youness Taoui

© Kasia Paskuda

© Chris Gloag

© Doris-Spickermann-Klaas

gallery/hamburg-state-opera-