RUTH FALCON (1942-2020)                                         

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les débuts de Ruth Falcon remontent à 1968 : elle chantait alors Frasquita dans une Carmen montée par l'Association de l'Opéra de la Nouvelle-Orléans.

 

Quelque vingt plus tard, en 1989, elle faisait ses début au Metropolitan Opera de New York, dans lequel elle se produira onze fois – sa dernière apparition sur cette scène remontant à la saison 1996-97 du Met : pour ses adieux à l’opéra, elle y chantait Gertrud dans Hänsel und Gretel aux côtés de Jennifer Larmore et Dawn Upshaw, sous la direction de Sir Andrew Davis.

Sa voix de soprano lyrique, particulièrement puissante, lui permettait d’interpréter des rôles tels que l'impératrice dans Die Frau ohne Schatten, Chrysothemis dans Elektra, voire certains rôles dramatiques tels Turandot  qu’elle interpréta en 1996 aux côtés de la Liù d’Angela Gheorghiu.

Elle enseigna également, et compta notamment parmi ses élèves Danielle de Niese, Sondra Radvanovsky, Nadine Sierra ou encore Deborah Voigt.

Ruth Falcon, qui habita Paris, a beaucoup chanté dans notre pays : le public français se souvient de ses apparitions au Palais Garnier dans des rôles mozartiens (Donna Anna, la Comtesse) ; mais elle se produisit également à Aix-en-Provence, Toulouse, Montpellier, Bordeaux, Nice, Avignon ou encore Marseille en 1994 dans un fameux Vaisseau fantôme mis en scène par Petrika Ionesco et dirigé par Friedrich Pleyer, aux côtés de José van Dam et Wieslaw Ochmann.

 

Ruth Falcon nous a quittés vendredi 9 octobre, à l’âge de 77 ans.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Tosca, "Vissi d’arte" à Annecy, en 1989.