Opéra-Comique : une saison 2020 à découvrir en musique !

Pour sa saison 2020, l’Opéra-Comique reste fidèle à la politique artistique qui assure son succès et lui octroie une place tout à fait spécifique dans les programmations des salles parisiennes. Ainsi retrouvera-t-on en 2020 les quatre grands axes auxquels ce théâtre est particulièrement attaché :

 

1. Une programmation jeunesse riche et très intéressante, qui fait de ce théâtre l’un de ceux œuvrant le plus, à Paris, pour l’initiation et la fidélisation du jeune public à l’art lyrique.

Signalons notamment :

  • Mécanopéra, la série de récitals commentés se déroulant au Foyer Favart (du 24 février au 7 décembre)
  • Porte 8 Kids – fait son Carnaval, un « goûter musical spécial Carnaval » programmé le 29  février salle Bizet.

2. Une ouverture aux musiques des XXe et XXIe siècles, et notamment à la création, avec Fosse, spectacle atypique conçu par Christian Boltanski, Jean Kalman et Franck Krawczyk, qui se déroulera au niveau - 1 du parking Berger, sous le Centre Pompidou (10 au 12 janvier). Le cadre spatio-temporel propre au genre dramatique explose : le spectacle n’a ni début ni fin (on peut entrer et sortir à n’importe quel moment), le public se déplaçant librement au sein de l’espace scénique.

Le Macbeth Underwolrd (d’après la pièce de Shakespeare), qui vient tout juste d’être créé à la Monnaie de Bruxelles (le 20 septembre dernier), sera créé en France salle Favart le 25 mars, dans la mise en scène de Thomas Jolly et sous la direction musicale de Franck Ollu.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

3. Une attention particulière portée au répertoire baroque.

Cette année, le public de  l’Opéra-Comique pourra entendre la musique composée par Lully pour Le Bourgeois Gentilhomme de Molière (du 15 au 28 juin). Les chanteurs (Sandrine Buendia, Paco Garcia, Lisandro Nesis, Jérôme Varnier) et Les Musiciens du Louvre / L’Académie des Musiciens du Louvre seront placés sous la directiona de Marc Minkowski ou Thibault Noally, en alternance. Jérôme Deschamps met le spectacle en scène.

 

Hippolyte et Aricie de Rameau est également programmé (au mois de novembre). Raphaël Pichon (direction) et Jeanne Candel (mise en scène) seront aux commandes, et la distribution annoncée est des plus alléchantes ! (Sylvie Brunet-Grupposo, Stéphane Degout, Nahuel di Pierro, Lea Desandre !)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

4. Enfin, plusieurs œuvres du répertoire lyrique français du XIXe siècle sont bien sûr programmées.

La Dame blanche de Boieldieu, créé à l’Opéra-Comique en 1825,  connut un succès énorme avant de sombrer progressivement dans l’oubli… Rossini, Weber ou Wagner admiraient la partition que Boieldieu composa sur un livret de Scribe d’après Walter Scott. Le spectacle, signé Pauline Bureau, permettra d’entendre la fine fleur du chant français, avec entre autres Philippe Talbot, Yann Beuron, Jérôme Boutiller ou Aude Extrémo (du 20 février au 1er mars).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Voyage dans la lune d’Offenbach sera mis en scène par Laurent Pelly, dont les affinités avec le compositeur sont bien connues (il avait par ailleurs déjà proposé sa vision de l’œuvre – dans une version très écourtée – lors du festival Offenbach proposé par l’Opéra de Lyon en 2005). Curieusement, la distribution sera confiée à des enfants de la Maîtrise de l’Opéra-Comique. On pourra comparer cette production (25-31 mai) avec celle du Centre Français de Promotion Lyrique, qui tournera en France entre décembre 2020 et le printemps 2023.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Une nouvelle production de Carmen sera proposée du du 25 septembre au 5 octobre. Elle sera confiée à Andreas Homoki pour la mise en scène et Lon Yu pour la direction musicale. Au sein d’une équipe de chanteurs rompus au répertoire français (John Osborn, Nathalie Manfrino, Jean-François Lapointe), ce sera l’occasion d’entendre la première Carmen française de Gaëlle Arquez ! 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Il sera enfin difficile de résister au Fantasio d’Offenbach, très belle œuvre redécouverte en 2017 dans cette même mise en scène de Thomas Jolly. Marianne Crebassa retrouvera, dans le héros éponyme, l’un de ses meilleurs rôles, et Jodie Devos, tout auréolée de ses succès offenbachiens au disque comme à la scène, fera ses débuts en Princesse Elsbeth (du 14 au 23 décembre). 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Stéphane Lelièvre

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

gallery/john_martin_-_macbeth_-_google_art_project

John Martin, Macbeth et les trois sorcières

gallery/degout.stephane.1.-c-jean-baptiste-millot
gallery/degout.stephane.1.-c-jean-baptiste-millot

Stéphane Degout

Hippolyte et Aricie, récit et air de Thésée acte III

Stéphane Degout

La Dame blanche : "Viens, gentille dame",

par Laurence Dale

La Dame blanche : "Chut ! Chut ! Ecoutons..." par Magdalena Kožená

Le Voyage dans la lune, Ballet des Flocons de neige. (Musicien du Louvre, M. Minkowski).

Carmen, par Gaëlle Arquez

Jodie Devos, Fantasio : "Cachons l'ennui de mon âme"

Jodie Devos, Fantasio : "Voilà toute la ville en fête"